Une histoire de Pont de l'Arche de 1791

Par Millin

Pistes à Pitres ou à Pont de l'Arche

La ville de Pont de l'Arche est située à trois lieues au dessus de Rouen et à quatre des Andelys ; elle est entre l'abbaïe de Bob-Port et le prieuré des deux amants: c'est une des plus anciennes dont nos annales fassent mention .
Tous les savants s'accordent à regarder cette ville comme l'ancienne ville de Pistes , où Charles le Chauve bâtit un palais , dans lequel il fit tenir un concile en 1861; des assemblées des grands en 862 et 864  ;  un autre concile en 869 et où il construisit durant ce temps-là le magnifique pont , qui a enfin donné le nom à cette ville , en perdant celui qu'elle portoit , comme il est arrivé à beaucoup d' autres lieux qui n'ont plus ainsi que le nom de leur pont ; car on ne doit pas croire qu'ils n'eussent pas de nom avant que ces ponts fussent bâtis .

Il n'y a guère que soixante ans qu'il a plu à quelques savants de transférer la ville de Pistes dans le diocèse de Rouen . Trompés par le nom d'un village , appelé Pitres , qu'ils ont découverts au confluent de l' Andelle et de la Seine , ils ont privé Pont de l'Arche de l'honneur d'occuper la place des Pistes , et ils l'ont attribué à ce village .
M. de Valois dit , dans sa notice des Gaules , imprimée en 1675 , qu'il n'y a plus de doute que ce Pitres n'occupe le lieu des Pistes.
Son opinion est aussi celle des PP. Mabillon et Germain  dans le « diplomatique » , du P. Bessin dans son édition des conciles de Normandie et de M. le Brasseur dans l'histoire civile et ecclésiastique du comté d'Evreux . Cedernier va jusqu'à appeler conciles de Pitres les conciles tenus à Pistes.Il n'ya guères que le P. Hardouin qui , dans la nouvelle édition de tous les conciles , soit revenu sur ce sentiment par une note qui est à coté du concile de Pistes de 861 , qu'il met en 862 , et où il témoigne que des personnes fort instruites croient que ce lieu est le même que le pont de l'Arche.

Retour
index

Page suivante

Page 3